Austérité et discrimination syndicale

QUAND AUSTÉRITÉ SE CONJUGUE AVEC DISCRIMINATION

La CGT Est Ensemble demande l’arrêt immédiat de ces politiques d’austérité, une reconnaissance du travail des agents par de vraies négociations sur les questions salariales (indemnités, avancements, promotion interne, effectifs), d’organisation (réorganisations, télétravail) et de santé au travail.

Dans ce contexte extrêmement violent, la CGT Est Ensemble a choisi de ne plus siéger dans des instances de dialogue social et demande comme préalable : la réintégration immédiate de notre camarade et collègue injustement licencié.

Télécharger le tract

DES CDI DANS LES CONSERVATOIRES C’EST POSSIBLE !

Depuis plusieurs semaines nous sommes sollicités par des agents contractuels des conservatoires qui demandent à faire évoluer leur CDD de 1 an vers des CDI.

La réponse de leur direction est NIET et celle de la DRH : PAS DE RÉPONSE.

Encore une belle illustration du mépris d’Est Ensemble envers ses agents !

A Est Ensemble c’est près de 400 agents (sur 1200) qui travaillent dans les 8 conservatoires du Territoire. L’enjeu est important car près de 30% des assistants et professeurs des conservatoires sont contractuels et souvent à temps non complet. Déprécariser ces collègues, c’est urgent !

Cette situation est également transposable à d’autres services.

Plus d’informations :

HALTE A LA DISCRIMINATION SYNDICALE A EST ENSEMBLE

Après plusieurs jours d’un mouvement de grève inédit dans les deux unités techniques de la DPVD (service des déchets), les masques tombent ! 

Le 31 mars, notre camarade et collègue agent ripeur est licencié sur le champ et par mail ! 

Contractuel, enchaînant les CDD depuis juillet 2020, il est prié d’aller désormais pointer à Pôle emploi. 

Voilà comment on gère un conflit à Est Ensemble : aucune avancée concrète sur les revendications des agents, élu-es aux abonnés absents, tentative de casser la grève en embauchant des intérimaires, licenciement d’un représentant du personnel au CHSCT.  Mépris, intimidation, discrimination syndicale, voilà la nouvelle devise de notre employeur ! 

Malgré de nombreuses actions, courriers, déclarations pour dénoncer cette situation, notre employeur reste campé sur ses positions.

En conséquence nous nous sommes invités au Conseil territorial d’hier pour y lire la déclaration que vous trouverez ci dessous :

DISCRIMINATION SYNDICALE A LA DPVD

On aurait préféré un début de mandat sous le signe du progrès social, à l’écoute des agents et de leurs organisations syndicales, des décisions confortant l’engagement des agents, reconnaissant un droit à l’évolution de carrière et un suivi de carrière digne de ce nom et beaucoup d’autres choses car la réalité aujourd’hui à Est Ensemble est préoccupante : tentatives de suicide, nbi non versées, salaires oubliés, dettes astronomiques pour de nombreux agents en maladie, réorganisations à la hussarde, sous-effectif chronique, etc.
La liste est longue, et ce mandat apparaît de plus en plus drapé sous les oripeaux de l’austérité, de l’autoritarisme et de la discrimination.

DISCRIMINATION SYNDICALE A LA DPVD
Après plusieurs jours d’un mouvement de grève inédit dans les 2 unités techniques de la DPVD, les masques tombent !
Encore un licenciement à la DPVD pour cause d’engagement syndical !
Solidarité avec Younès et les agents d’intervention qui réclament simplement des conditions de travail dignes.
Nous étions hier au Quadrium pour un concert de casseroles (vidéo sur le facebook cgt estensemble), nous serons demain à 10h devant la Mairie de Montreuil pour exiger la réintégration de notre camarade et collègue Younès.

CAISSE DE GRÈVE
Nous avons réactivé une caisse de grève sur le pot commun : https://www.lepotcommun.fr/pot/mkvhc3d8
notre syndicat a décidé de verser 2500 euros aux grévistes de la DPVD
Merci dans la mesure du possible d’abonder cette caisse qui viendra en soutien aux luttes qui se déroulent à Est Ensemble.


CONFLIT A LA DPVD

Jeudi 31 mars au matin une délégation d’agents de la DPVD (collecte des déchets) a été reçue par notre employeur

A Est Ensemble les masques tombent !

Tentative de casser la grève en embauchant des intérimaires,
Absence des élu-es lors de la négociation de ce matin,
Aucune avancée concrète sur les revendications des agents,
NBI 10 points : NON
Améliorations conditions salariales : NON
Evolutions de carrière : NON
Renforcement des équipes : NON
Résorption de l’emploi précaire : FIN DE CONTRAT pour notre camarade Younès, agent d’intervention de la DPVD et mandaté CHSCT

Ca suffit, c’est la deuxième fois qu’un camarade de la CGT, investi d’un mandat est licencié à Est Ensemble sous la Présidence de M. Patrice Bessac
Ca suffit le mépris et la discrimination syndicale

Nous vous invitons à venir devant le Quadrium vendredi 1er avril, à partir de 18h-18h30 afin d’accueillir et d’interpeller nos élu-es
qui se rendront à la « Fête des retrouvailles » et soutenir les agents de la DPVD qui seront là en nombre.

Ci-dessous le tract à distribuer

EN MODE COLLECTIF ?

EN MODE COLLECTIF
Est Ensemble a lancé à grand renfort de communication un vaste chantier de réorganisation de l’administration intitulé « En mode collectif », accompagné par le cabinet privé Cap Nova pour la modique somme de 30.000 € (annoncés).

Premier objectif affiché : « changer les pratiques pour mieux travailler ensemble ». Ah bon ? On ne travaille pas bien ensemble ? Sur quelles observations se fondent-ils pour dire ça ? Quel(s) service(s) dysfonctionne(nt) ? Est-ce que les pratiques professionnelles des agents ne se renouvellent pas ?

Deuxième objectif « partager le sens, les valeurs et les ambitions du mandat ». C’est un effet d’annonce ? Comme si les feuilles de route que les directions reçoivent des élus n’avaient pas de répercussions sur le service public. C’est ce que les fonctionnaires territoriaux font depuis toujours. Cap Nova réinvente la poudre !

Troisième objectif « Favoriser l’expression des idées et des talents de chacun.e ». Une phrase qui veut à la fois tout dire… et rien dire. On peut toujours invoquer des performances personnelles alors que chaque agent sait pertinemment que c’est sa compétence professionnelle et le collectif de travail qui font la qualité du service au public. Mais pas une fois le mot travail ou compétence professionnelle n’est employé.

Pour parachever le tout il est annoncé la première « bulle d’inspiration » prévue dans la démarche « En mode collectif » avec la venue à Est Ensemble le 14 avril prochain d’un gourou, ancien co-rapporteur pour l’indice de positivité de la commission Attali et membre de la commission Nouvelle Responsabilité des Entreprises du MEDEF ! Il va venir nous expliquer le bonheur au travail et qu’il faut se « réapproprier la fierté d’être un agent public »

Ci-dessous le tract que commencerons à diffuser cette semaine.

GRÈVE A LA DPVD
Mobilisation historique à la DPVD, les dépôts sont bloqués depuis lundi 28, presque 100% de grévistes, aucun camion n’est sorti
Mardi matin s’est tenu une AG à l’unité Sud entre les agents du Nord et du Sud, convergences et revendications communes se sont exprimées
Plus de détails dans le tract ci-dessous

AVANCEMENTS DE GRADE (SUITE)
Concernant les avancements de grade et suite à notre interpellation au Président, l’administration vient de nous envoyer une liste complémentaire d’agents promus.C’est une première victoire, 10 agents supplémentaires ont été rajoutés dont 7 en catégorie C, c’est un bon début et c’est grâce à nous ! On lâche rien, en route vers le 100% et un véritable droit à l’évolution de carrière.

Loi du 6 août 2019

SOUTIEN et SOLIDARITÉ avec les maires des cinq villes de Seine Saint Denis , Bobigny, Montreuil, Noisy Le Sec, Stains et Tremblay en France, Assignés en justice par l’Etat pour avoir défendu le temps de travail des agents du service public !
Ils ont raison de s’opposer à l’augmentation du temps de travail, 1607h, imposé de force par l’Etat
Le préfet les assigne au tribunal administratif de Montreuil, ce mercredi. Il demande une « astreinte mensuelle d’un montant de 1 000 euros par agent communal et par mois »
A leurs côtés , avec eux, ensemble pour dénoncer cette loi inique , défendre le service public et contre la destruction du statut de la fonction publique et la régression sociale des fonctionnaires.

Lettre ouverte à Monsieur le Préfet de la Seine-Saint-Denis et tract contre les coups de bâton du préfet et la loi du 6 août 2019 : Rassemblement demain le 19 janvier devant le tribunal administratif de Montreuil.

Passe sanitaire et réorganisation de la Culture

RÉORGANISATION DE LA CULTURE – ACTE 2
Nous continuons à exiger un moratoire de cette réorganisation, et la mise en place d’un projet coopératif qui reconnaisse et conforte la place centrale des agents et de leurs équipements dans les politiques culturelles sur notre territoire.
Vous trouverez ci-dessous nos propositions sur le sujet


PASS SANITAIRE EN BIBLIOTHÈQUE
Quand les bibliothécaires défendent leurs missions, on leur répond : fermeture !

Mercredi 13 octobre, de nombreux bibliothécaires, venus des 9 villes du territoire, se sont
retrouvés devant le Quadrium à Romainville, pour demander à leurs employeurs l’exemption du pass sanitaire en bibliothèque pour l’ensemble des publics.

Le rassemblement du Quadrium a été couvert par de nombreux médias :

https://www.6play.fr/le-1245-p_1056/1245-du-mercredi-13-octobre-c_12898827

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/jt-1920-paris-ile-de-france

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/le-live-toussaint/roselyne-bachelot-c-est-plutot-la-crainte-que-le-pass-sanitaire-puisse-etre-leve-prematurement-qui-agite-le-monde-culturel_VN-202110140165.html

https://francais.rt.com/france/91597-romainville-rassemblement-contre-pass-sanitaire-entree-des-bibliotheques

émission sur radio Aligre FM
https://www.podcastics.com/podcast/episode/metamorphose-exposition-installation-de-bernadette-gervais-illustratrice-100440

Après avoir obtenu dès le 29 septembre l’exemption pour les mineurs, les bibliothécaires appellent à une nouvelle
journée de mobilisation le mercredi 10 novembre sur l’ensemble du département
D’ici là ils restent mobilisés pour interpeller leurs élus (cf courrier P. Bessac à Mme la Ministre de la Culture)

et faire connaître aux usagers leurs revendications (cf pétition)

DANS LES BIBLIOTHEQUES LA LUTTE CONTINUE

Depuis plusieurs semaines, la quasi-totalité des bibliothèques situées sur le territoire d’Est Ensemble se sont mobilisées devant leur établissement
pour réclamer l’abandon du pass sanitaire en bibliothèque.

Face à cette forte mobilisation, Est Ensemble et les villes de Bagnolet, Bobigny et Romainville ont décidé de ne pas contrôler les 12-17 ans, ainsi que les étudiants.

Nos employeurs s’appuient sur les exceptions citées dans le décret du 7 août et qui exemptent de contrôle de pass sanitaire les usagers « accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche ».

Si nous nous félicitons de cette première victoire, cette mesure proposée par nos élus pour contourner le décret ne règle pas le fond du problème.

Nous sommes contraints de nous plier à des injonctions, même si elles créent des inégalités d’accès, même si elles excluent et, particulièrement, les plus précaires.

Nous rejetons cela et continuerons à défendre les valeurs de service public et les missions qui sont les nôtres, le contrôle et l’exclusion n’en faisant pas partie.

Aussi la CGT Est Ensemble, la FSU Est Ensemble, ainsi que les syndicats de territoriaux de Bagnolet, Bobigny et Romainville appellent les agents des bibliothèques du territoire à se mobiliser mercredi 13 octobre devant le siège d’Est Ensemble pour demander au Président et aux 9 maires, l’exemption du pass sanitaire en bibliothèque pour l’ensemble des publics.

Nous appelons également les agents, à partir du mercredi 13 octobre, à refuser collectivement d’effectuer le contrôle du pass dans les bibliothèques.

Rendez-vous devant le Quadrium à partir de 10h mercredi 13 octobre
n’hésitez pas à venir partager un café et affirmer votre soutien

MANIFESTATION NATIONALE MARDI 5 OCTOBRE

Le 5 octobre, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL appellent à une journée de grève et de manifestation contre les mesures, plans et projets de régression sociale du gouvernement.

Destruction du statut de la Fonction publique, passage forcé aux 1607 heures, restrictions au droit de grève, lignes directrices de gestion de l’austérité,
sous effectifs, remise en cause des services publics, retour de la réforme de l’assurance chômage, de la contre-réforme des retraites et des menaces contre notre régime, la CNRACL,
Pour les fonctionnaires territoriaux, les agents publics, les raisons de la colère ne manquent pas !
Manifestation parisienne 14h-République.

GRÈVE DANS LES BIBLIOTHÈQUES DU TERRITOIRE (Suite)

Hier mobilisation historique dans les bibliothèques d’Est Ensemble (y compris Bagnolet, Romainville et Bobigny qui sont des bibliothèques municipales) contre le pass sanitaire et son extension (a partir du 30 septembre) aux mineurs à partir de 12 ans.
13 bibliothèques du territoire ont fermé. Une majorité d’agents étaient en grève et présents devant leur établissement pour rencontrer les usagers.
photos et post à retrouver sur notre fb

https://www.facebook.com/cgtestensemble

La nouvelle est tombé ce matin, face à cette forte mobilisation, l’employeur n’a pas eu d’autres choix que de suivre l’exemple de Lyon, Villeurbanne et Plaine Commune qui ont décidé de ne pas contrôler les 12-17 ans.
Ces collectivités s’appuient sur les fameuses exceptions citées dans les décrets et qui exemptent de contrôle de pass sanitaire les usagers « accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche ».
La ville de Bobigny a également pris les mêmes dispositions
Romainville sera à nouveau en grève demain après-midi (passez donc les soutenir)
La CGT de Bagnolet va déposer un préavis sur tout le mois d’octobre

Ne lâchons rien, il s’agit d’une première victoire !
Gagnons l’abandon pour tous du pass sanitaire en bibliothèque !

Afin d’aborder la suite de la mobilisation, nous appelons avec la FSU à une AG des bibliothécaires le 7 octobre à la médiathèque de Noisy-le-Sec

GRÈVE LE MERCREDI 29 SEPTEMBRE DANS LES bibliothèques D’EST ENSEMBLE

De nombreuses bibliothèques sont en grèves contre le contrôle du passe sanitaire dans leurs établissements (Brest, Rochefort, Lyon, Grenoble, Paris, Vizille, Caen, Toulouse, Romainville…).
Les maires de Lyon et Villeurbanne ont écrit au préfet pour demander le retrait de cette mesure pour eux
A partir du 1er octobre, les mesures de contrôle du passe vont s’élargir aux enfants à partir de 12 ans et 2 mois. Qui voudra contrôler et refouler un mineur ?

Leur métier c’est d’accueillir le public quel qu’il soit, et non le contrôler, le trier et le refuser en fonction de son statut sanitaire !
Ils refusent cette mesure inique qui va à l’encontre de ce qu’ils défendent depuis toujours : l’accès à la culture et à l’information pour toutes et tous.

Après de nombreuses heures d’info syndicale dans les bibliothèques d’Est Ensemble, nous appelons l’ensemble des agent.es des bibliothèques du territoire d’Est Ensemble à faire grève
et à se mobiliser devant leur équipement afin d’aller à la rencontre des usager.es et d’interpeller nos élu.es sur la base des revendications suivantes :

– Garantir l’accès de toute la population à ce service public de proximité et notamment les plus jeunes,
– Exempter les bibliothèques des collectivités territoriales du dispositif du passe sanitaire,
– Que le rôle social et d’accès à l’information des bibliothèques soit reconnu et conforté

Venez les soutenir ce jour-là !

Un petit point sur la mobilisation. Du côté d’Est Ensemble c’est presque carton plein, beaucoup de bibliothèques seront fermées et les bibliothécaires mobilisés devant leur équipement :

  • bib de Bondy toute la journée
  • bibs de Pantin (centrale et deux annexes) toute la journée
  • médiathèque de Noisy de 9h à 13h
  • bibs de Montreuil de 13h à 18h (des annexes seront fermées ou ouvertes sans pass avec distribution de tract)
  • bib des Lilas : fermée pour travaux depuis 1 mois, les agents grévistes rejoindront les collègues de Pantin
  • bib du Pré Saint-Gervais : seule bib ouverte normalement a priori, 3 agents grévistes sur 10 rejoindront les collègues de Pantin
  • bib de Romainville 80% de grévistes l’après-midi
  • médiathèque de Bagnolet : grévistes mais pas de précisions sur la fermeture

Tract CGT-FSU


TELETRAVAIL

La CGT Fonction publique a décidé de signer l’accord relatif au télétravail dans la Fonction publique

En effet, la CGT se félicite d’aboutir à un accord socle 3 versants avec l’obligation pour les employeurs de le mettre en œuvre et/ou d’ouvrir des négociations dans le cadre du dialogue social de proximité avant le 31 décembre, à un accord qui se veut prescriptif et conduira dans les six mois de sa signature à une évolution réglementaire, notamment du décret de 2016.

La CGT a bien pris acte, même si l’accord ne répond pas à toutes nos revendications, des évolutions importantes obtenues dans l’intérêt des personnels, sur des questions essentielles comme la santé au travail, les conditions de travail et la prévention des risques professionnels, le maintien du collectif de travail et du lien social, l’égalité professionnelle, la formation et le rôle de l’encadrement, la prise en charge des matériels et l’indemnité forfaitaire de frais, la prise en compte des agents en situation particulière, le droit syndical et les droits de recours et la négociation obligatoire sur le droit à la déconnexion.

Dès cet automne les négociations de mise en œuvre de l’accord au niveau d’Est Ensemble seront l’occasion de gagner de nouvelles avancées pour les personnels.
Nous allons constituer un groupe de travail CGT sur ces questions et organiser des heures d’info syndicale afin d’échanger avec l’ensemble des agents, porter vos revendications et vous informer de l’avancée de ce dossier

En bonus l’enquête de la CGT cadres
https://ugictcgt.fr/dossier-presse-enquete-teletravail/