Déclaration Commune intersyndicale

Les organisations syndicales d’Est Ensemble, toutes opposées à la réorganisation de la direction de la culture et de la DPVD, ont décidé de ne pas siéger au Comité Technique du 16 mars.

Sans autre forme de dialogue, l’employeur a décidé de reporter le Comité Technique aujourd’hui jeudi 25 mars.

A nouveau, l’intersyndicale n’y siégera pas et nous y ferons une déclaration commune :

Monsieur le Président,
Madame la Vice-Présidente,

Nous vous remercions pour votre courrier du 19 mars, nous nous réjouissons des avancées du dialogue social que vous proposez.

En revanche, le signal d’une reprogrammation du CT sans autre forme de dialogue a été très mal perçue.

Les deux sujets de la DPVD et de la Culture ne sont pas pour nous des réajustements d’organisation administrative et nous souhaitons pouvoir en discuter avec vous.

Pour la DPVD, nous considérons qu’il convient de procéder d’abord à une amélioration des conditions de travail, à une prise en compte de la santé et de la sécurité au travail, les agents étant fortement touchés par les maladies professionnelles, et pour certains en accident de travail parfois non reconnu, à un dialogue renoué avec leur hiérarchie, à l’assurance que la régie restera bien assurée par notre collectivité.
Dans ces conditions, une réorganisation pourra se faire sereinement.

Pour la culture, nous considérons toujours que cette réorganisation, qui est en fait une affirmation et un renforcement de l’organisation précédente, ne sera pas sans conséquences sur le travail des agents dans les établissements et qu’il conviendrait de faire un audit de l’organisation à l’œuvre depuis 2015 et de ses répercussions sur les équipements avant tout changement fait dans la précipitation.

Malheureusement, les instances ne se sont jamais révélées être des lieux de dialogue constructif mais plutôt des chambres d’enregistrement des organisations et réorganisations.

Nous restons pour notre part ouverts au dialogue dans un cadre serein et constructif et non contraint par un calendrier.​

Recevez, Monsieur le Président, Madame la Vice Présidente, nos respectueuses salutations.​

Les élu.es au CT

Intersyndicale CFDT-CGT-FSU

Nous appelons à une journée de débrayage (30mn, 1h ou plus) devant vos établissements

RÉORGANISATION A LA DPVD

Force est de constater que depuis bientôt 10 ans, la DPVD a connu de nombreuses réorganisations
sans pour autant que ne soient toutefois apportées d’améliorations pérennes des conditions de travail des agents
ainsi qu’un fonctionnement plus efficient, et ce malgré l’investissement de beaucoup d’entre eux.
Aussi, les agents concernés s’interrogent légitimement sur cette énième réorganisation qui ne dit vraiment son nom au regard de l’absence d’objectifs clairement exposés.
Longtemps l’absence de tout document préparatoire ou compte rendu de réunion, et la circulation d’informations parcellaires et/ou contradictoires
émanant de différents interlocuteurs a été la règle concernant ce projet.
Nous déplorons ainsi un semblant de concertation et dénonçons un discours culpabilisateur en direction des agents.
En effet, cette réorganisation repose sur :
– l’arrivée d’un nombre croissant de catégorie A,
– la création de pôle pour des A,
– le désir formulé de réduire le nombre d’agents d’intervention,
– la perte d’autonomie des encadrants intermédiaires et des CSCEP,
– l’augmentation du nombre d’encadrants,
– la modification (ajout ou retrait) de missions sur les fiches de poste

La colère gronde à la DPVD, les agents avec leur syndicat CGT ont écrit au Président , ci-dessous :

Lettre M le Président DPVD

comme pour la culture, ce dossier sera présenté au CT du 16 mars.

Télétravail

TELETRAVAIL
le télétravail a fait une entrée fracassante dans nos vies le 17 mars dernier, à midi pile, quand les Français ont été brutalement confinés et pour beaucoup contraints de rester travailler à domicile.

Jusque-là, il restait une exception, une aspiration pour nombre de salariés usagers quotidien du numérique qui y voient une possibilité de travailler mieux, plus sereinement, sans perdre de temps dans les transports. Mais depuis des années alors que les outils et les usages numériques se sont largement imposés, la mise en place du télétravail se heurtait à la mauvaise volonté d’un patronat qui traîne les pieds, refuse de négocier des accords de mise en place, refuse de réviser ses méthodes managériales, rechigne à reconnaître un droit effectif à la déconnexion, nie les coûts supportés par les salariés. Et de ce point de vue les grands groupes n’ont pas été exemplaires, pas plus que les services publics.

Avec la pandémie et le premier confinement, il est devenu une réalité pour des millions de salariés et le télétravail est entré pour de bon dans les mœurs patronales et salariales. Mais cette entrée fracassante s’est hélas faite pour beaucoup de salariés « en mode dégradé »

A la CGT Est Ensemble un groupe de travail s’est constitué autour des questions liées au télétravail, vous trouverez en pièce jointe un courrier adressé à M. le Président, demandant la prise en charge financière par l’employeur des frais générés par le télétravail.

Courrier Pdt télétravail

GREVE ET MANIFESTATION UNITAIRE
Jeudi 4 février, mobilisation interprofessionnelle : grève et manifestations pour l’emploi et les services publics
Manifestation à Paris : Place de la République 14h

Communiqué_unitaire_4_fevrier_pour_l’emploi

MODIFICATIONS PCA

Suites aux dernières annonces gouvernementales, les consignes sanitaires et l’organisation du travail à Est Ensemble évoluent
plus de détails dans le document suivant :

Consignes sanitaires Est Ensemble 01122020

Nous avons fait remonter certaines difficultés liées à l’application des protocoles, l’employeur nous a répondu
que les agents pouvaient les signaler à Nathan Babot, ingénieur prévention à la DRH nathan.babot@est-ensemble.fr

Plan de Continuité d’Activité toujours en attente

PCA TOUJOURS EN ATTENTE…
Les annonces du gouvernement mardi 24 novembre ont a priori retardé l’envoi du fameux PCA
voici la dernière version et le compte rendu CGT de la dernière réunion Dialogue social

2020-11-18 Plan de continuité de service

Dialogue social du 23 novembre 2020

Il faudra y intégrer les nouvelles annonces :
– réouverture bibliothèques le samedi 5 décembre
– réouverture cinéma et conservatoires le 15 décembre
– activités extra scolaire pour les mineurs dans les piscines le 15 décembre (pas de réouverture au public avant le 20 janvier)
les différentes réunions autour de ce PCA ont permis de faire avancer un certain nombre de propositions et remarques de la CGT :
– mise en place d’ASA fermeture
– ASA garde d’enfant étendu
– prise en compte du nouveau décret sur les ASA santé et décisions conjointes DRH et médecine préventive

en marge de la réunion la DRH a précisé concernant nos remarques sur le PCA et plus précisément la question du présentiel
dans les équipements culturels et sportifs :
« Le plan de continuité de service prévoit bien que les encadrants sont responsables des plannings de présentiel et donc de télétravail de leurs agents »
façon élégante de renvoyer la patate chaude aux encadrants et de surtout pas se mêler de ces questions…

POUR LA DÉFENSE DE NOS LIBERTÉS MANIF SAMEDI 28 NOVEMBRE
Loi sécurité globale, déchaînement de violence à l’encontre de plusieurs centaines de migrants, expulsés manu militari de la Place de la République à Paris, tabassage de citoyens, etc…
Nous ne pouvons accepter une telle dérive autoritaire, de telles mesures de régression sociale, qui remettent en cause tous les fondements démocratiques issus de la Révolution française et qui rappellent les heures les plus sombres de l’histoire de notre pays.

La CGT Fonction publique (qui regroupe la fédération de la Santé et de l’action sociale, la fédération des Services publics et l’Union fédérale des syndicats de l’Etat) dénonce la répression d’Etat à l’encontre des travailleurs migrants et s’insurge contre toutes les atteintes aux libertés démocratiques.
La CGT Fonction publique appelle à rejoindre massivement les manifestations organisées samedi 28 novembre dans toute la France pour demander le retrait de la loi de « Sécurité globale », et exiger le respect des droits de manifester, de revendiquer, d’informer, de se déplacer.

Rassemblement à Paris : Place de la République à 14h

POUR LA DÉFENSE DE NOS LIBERTÉS MANIF 28 NOV 20

Communiqué CGT FP

Plan de continuité d’activité

Un petit point sur les dix derniers jours :
– chsct du jeudi 5 novembre

Notes seance CHSCT 5nov20

– réunion dialogue social mardi 10 novembre

CR CGT réunion dialogue social 10novembre

– nouveau décret ASA santé concernant les agents vulnérables

Tract cgt personnes vulnerables

Circulaire_DGAFP_agents_vulnerables

A la suite des échanges lors du CHSCT du 5/11, un plan de continuité d’activité nous a été présenté mardi 10 novembre

Plan de continuité de service

Beaucoup de questions demeurent encore en suspens
– la question du présentiel dans les équipements sportifs et culturels
– la place d’actions hors les murs dans les équipements culturels : dans le cr du CHSCT la Vice Présidente RH déclare : « Ce sont des propositions. La note de la culture donne un sens de travail, une orientation »
– le télétravail et notre exigence d’un cadre collectif protecteur et une prise en charge des frais
– la mise en place d’ASA fermeture y compris partiel, besoin de clarification sur les ASA (garde d’enfant, cas contacts, sante : cf nouveau décret)

Automne confiné

Et voilà à nouveau le confinement avec son lot de restrictions et d’injonctions contradictoires, nos métiers et missions qui volent en éclats
Des collègues, des proches tombent malades, l’urgence sanitaire et la nécessité de freiner autant que possible les contagions constituent à ce jour, un enjeu majeur.
Les hôpitaux publics, les soignant-es sont d’ores et déjà sous pression. Nous dénonçons les défaillances graves du gouvernement, qui nous ont menés à une telle situation.
A Est Ensemble un semblant de Plan de continuité d’activé qui n’en porte pas le nom a été mis en place pour maintenir au maximum les agents à leur poste de travail, voire à prêter main forte à d’autres activités. Cette fois encore les agents et leurs représentants n’ont pas été consultés alors qu’ils sont au plus près de la réalité du travail dans ces conditions difficiles.
On aura compris que ce confinement ne sera pas similaire à celui de mars dernier.
Cependant, plus que jamais il est important de débattre de nos conditions de travail, de la protection de la santé des agents et des usagers.
Trop de questions demeurent sans réponses : quelle réglementation pour le télétravail ? quelles missions et moyens pour les agents en présentiel ? la question des ASA, du jour de carence, le grand cafouillage autour des cas contacts, etc
autant de sujets légitimes que nous souhaitons aborder avec vous et avec notre employeur.

Lundi 2 novembre : visio hebdomadaire Dialogue social, le CR est en pièce jointe

CR dialogue social du 2 novembre 2020

Jeudi 5 novembre : chsct extraordinaire, le CR de la réunion de préparation entre les mandaté-es en pj

Compte rendu préparation CHSCT

Jeudi 5 novembre : envoi d’un courrier à Patrice Bessac sur la situation de crise COVID à Est Ensemble (copie ci-dessous)

Restons en contact, nous allons continuer à tourner dans les équipements et services, n’hésitez pas à communiquer les infos syndicales à vos collègues, à nous faire remonter vos difficultés individuelles ou collectives
Force, courage et solidarité

COURRIER ENVOYÉ A MONSIEUR LE PRÉSIDENT D’EST ENSEMBLE

Courrierpresident

GESTION DE CRISE COVID

Depuis l’élaboration du PRA 3, nous n’avons plus aucunes réunions sur ce sujet, a minima communication des documents avant envoi aux encadrants…
et pourtant la situation semble se dégrader, nous sommes en zone alerte renforcée et les restrictions se mettent peu à peu en place.
A Est Ensemble les piscines ont fermé ce week-ends, mais rouvertes aujourd’hui !
la situation des agents est parfois confuse : télétravail pour qui ? comment ?, asa santé, garde d’enfants, arrêt maladie, jour de carence… autant de questions et de cas de figure si l’on est contaminé, cas contact, avec une suspicion, si la classe du gamin est fermée, si le gamin est malade, si l’agent a une pathologie ou est vulnérable, etc

Nous pensons demander syndicalement la mise en place à Est Ensemble d’un comité de suivi covid ou crise sanitaire qui pourrait regrouper les OS, l’administration, la vice Pdt aux RH ainsi que le médecin de prévention
ce comité de suivi permettrait d’aborder toutes ces questions et recommandations, de les clarifier parfois, d’être vigilant sur leurs applications et porter nos revendications et celles des agents

N’hésitez pas à nous faire part de vos interrogations, questionnements, situations, autour de cette crise sanitaire et de la façon dont elle est gérée dans notre collectivité

Pour infos quelques documents :

– consignes sanitaires EE à partir du 1er septembre

Consignes sanitaires rentrée 2020

– protocole RH de gestion des absences EE

COVID19_Protocole-gestion-RH-absences