RÉORGANISATION A LA DPVD

Force est de constater que depuis bientôt 10 ans, la DPVD a connu de nombreuses réorganisations
sans pour autant que ne soient toutefois apportées d’améliorations pérennes des conditions de travail des agents
ainsi qu’un fonctionnement plus efficient, et ce malgré l’investissement de beaucoup d’entre eux.
Aussi, les agents concernés s’interrogent légitimement sur cette énième réorganisation qui ne dit vraiment son nom au regard de l’absence d’objectifs clairement exposés.
Longtemps l’absence de tout document préparatoire ou compte rendu de réunion, et la circulation d’informations parcellaires et/ou contradictoires
émanant de différents interlocuteurs a été la règle concernant ce projet.
Nous déplorons ainsi un semblant de concertation et dénonçons un discours culpabilisateur en direction des agents.
En effet, cette réorganisation repose sur :
– l’arrivée d’un nombre croissant de catégorie A,
– la création de pôle pour des A,
– le désir formulé de réduire le nombre d’agents d’intervention,
– la perte d’autonomie des encadrants intermédiaires et des CSCEP,
– l’augmentation du nombre d’encadrants,
– la modification (ajout ou retrait) de missions sur les fiches de poste

La colère gronde à la DPVD, les agents avec leur syndicat CGT ont écrit au Président , ci-dessous :

Lettre M le Président DPVD

comme pour la culture, ce dossier sera présenté au CT du 16 mars.

Réorganisation de la Culture

La direction de la culture travaille depuis plus d’un an sur un projet de réorganisation, la mise en place d’un nouvel organigramme au sein de la direction avec la création entre autres de trois postes de supers directeurs par métier : cinémas, bibliothèques et conservatoires. Ce projet va bouleverser nos métiers/nos savoir-faire.

Nous sommes pour un projet collaboratif associé à une réflexion collective.

Retrouvons-nous en AG le jeudi 11 mars 2021 de 9h à 12h à la Bourse du Travail de Montreuil

Télécharger notre tract d’information sur ce sujet :

Tract Culture

Télécharger aussi le diagnostic et la note technique de l’administration :

Note organisation Direction Culture

Annexe 2 – Diagnostic (2)

Télétravail

TELETRAVAIL
le télétravail a fait une entrée fracassante dans nos vies le 17 mars dernier, à midi pile, quand les Français ont été brutalement confinés et pour beaucoup contraints de rester travailler à domicile.

Jusque-là, il restait une exception, une aspiration pour nombre de salariés usagers quotidien du numérique qui y voient une possibilité de travailler mieux, plus sereinement, sans perdre de temps dans les transports. Mais depuis des années alors que les outils et les usages numériques se sont largement imposés, la mise en place du télétravail se heurtait à la mauvaise volonté d’un patronat qui traîne les pieds, refuse de négocier des accords de mise en place, refuse de réviser ses méthodes managériales, rechigne à reconnaître un droit effectif à la déconnexion, nie les coûts supportés par les salariés. Et de ce point de vue les grands groupes n’ont pas été exemplaires, pas plus que les services publics.

Avec la pandémie et le premier confinement, il est devenu une réalité pour des millions de salariés et le télétravail est entré pour de bon dans les mœurs patronales et salariales. Mais cette entrée fracassante s’est hélas faite pour beaucoup de salariés « en mode dégradé »

A la CGT Est Ensemble un groupe de travail s’est constitué autour des questions liées au télétravail, vous trouverez en pièce jointe un courrier adressé à M. le Président, demandant la prise en charge financière par l’employeur des frais générés par le télétravail.

Courrier Pdt télétravail

GREVE ET MANIFESTATION UNITAIRE
Jeudi 4 février, mobilisation interprofessionnelle : grève et manifestations pour l’emploi et les services publics
Manifestation à Paris : Place de la République 14h

Communiqué_unitaire_4_fevrier_pour_l’emploi

Contre la Loi de la transformation de la Fonction Publique

CONTRE LA LOI DE TRANSFORMATION DE LA FP
Rappel : initiatives maintenues mais avancées à 17h
Face à l’offensive d’un certain nombre d’employeurs ( Saint Denis, Plaine Commune, Aubervilliers, etc) pour imposer les dispositions de la loi de transformation de la FP, une large intersyndicale départementale organise des rassemblement aux flambeaux Mardi 19 janvier à 17h (devant les mairies des présidents des 4 EPT du département)
Sur notre territoire RDV devant la Mairie de Montreuil à partir de 17h

Attestation dérogatoire rassemblement 19 janvier 2021 Loi transformation Fonction Publique

Actions unitaire orgas du 93 contre Loi transformation Fonction Publique 19 janvier et 10 février

DIALOGUE SOCIAL COVID
Après les annonces gouvernementales de jeudi dernier et la mise en place d’un couvre feu à 18h
des questions se posent quant à l’organisation du travail (pour les agents en présentiel) et des heures d’ouvertures des équipements au public
– dans les piscines : plus d’activités scolaires et extra scolaires, uniquement accueil des sportifs de haut niveau et personnes handicapées, les autres activités sont suspendues depuis octobre
que se passe t’il pour les agents de ces équipements, dont la plupart n’ont plus d’activités du tout ? il semblerait qu’on leur demande d’être présents au moins 20 heures dans la semaine, mais pour quoi faire ?
les responsables de piscines sont sommer de trouver des tâches pour leurs équipes, il a même été question de repeindre des murs…
– dans les bibliothèques : fermeture à 18h, pas de consignes particulières de la part de l’employeur
on demanderait aux agents de récupérer les heures dans la semaine ou des modifications d’horaires imposées
– dans les conservatoires : pas de changement dans les planning dans l’attente de précisions de la part du préfet

Si la collectivité peut adapter ses services et mettre en place des horaires spécifiques, cela doit se faire dans le respect des organisations actuelles et dans la concertation avec les agents et les organisations syndicales
Depuis le début de la crise covid nous revendiquons que le temps de travail et de présence soit en adéquation avec l’activité et les consignes sanitaires, il est hors de question que les agents
se retrouvent être la variable d’ajustement de ces politiques. L’injonction de faire ses heures, sans tenir compte du contexte, nous semble inutile, méprisant et contrevenir aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

dans le contexte quelques idées à défendre :
– fermeture anticipée des bibliothèques (ex 17h30 à Paris, Bobigny, Rosny)
– quitter le travail plus tôt pour être chez soi avant 18 heures ? C’est l’idée formulée par la CGT. « Nous avons proposé au gouvernement de baisser le temps de travail pour s’adapter à ces nouvelles contraintes liées au couvre-feu », a déclaré sur franceinfo Philippe Martinez, le secrétaire général du syndicat. « Ça dépend des entreprises, mais on pourrait partir une heure plus tôt tous les jours par exemple, ou libérer une après-midi pour faire des tâches quotidiennes qu’on n’a plus le temps de faire avec le couvre-feu », a-t-il ajouté.
ce sont ces quelques idées et remarques que nous porteront demain matin en réunion de dialogue social avec l’employeur
vos remarques et suggestions sont les bienvenues

La saga du jour de carence

LA SAGA DU JOUR DE CARENCE
Le Conseil commun de la Fonction publique a examiné le 7 janvier le projet de décret relatif à la suspension temporaire du jour de carence pour les agents malades du Covid-19.
Pour la CGT Fonction publique, si cette mesure est une avancée objective pour les agents concernés, c’est bien l’abrogation définitive et rétroactive du jour de carence qui est nécessaire et non un dispositif temporaire, complexe et ne prenant pas en compte les derniers mois.
Pour mémoire à Est Ensemble en 2019 1031 agents ont eu au moins un jour de carence retiré sur leur paye, c’est environ 100 000 euros d’économie pour l’employeur, pris directement dans les poches des salarié-es

LOI SECURITE GLOBALE
La coordination #Stoploisécuritéglobale appelle à poursuivre les mobilisations qui, depuis plusieurs semaines, rassemblent de nombreuses voix contre les textes liberticides du gouvernement. La CGT est engagée dans cette lutte et des Marches des libertés sont organisées sur tout le territoire le samedi 16 janvier et un grand rassemblement à Paris le samedi 30 janvier.
Ce combat concerne pleinement les militant·es mais également les citoyen·nes et les agent·es de la Fonction publique.
Surveillance de masse, drones, cameras piétons, grenades d’encerclement et nassage sur les manifestations, fichage et répression des militant·es, sont autant d’outils d’un arsenal sécuritaire.
Manif Samedi 16 janvier à 14h Place Eboué (métro Daumesnil) vers Bastille
Rdv Est Ensemble derrière le ballon CGT, groupés nous sommes en sécurité et plus forts
Plus d’infos sur le tract

tract securitéglobale

et sur :
https://stoploisecuriteglobale.fr/#home

INITIATIVES DANS LE 93 CONTRE LA LOI DE TRANSFORMATION DE LA FP
Face à l’offensive d’un certain nombre d’employeurs ( Saint Denis, Plaine Commune, Aubervilliers, etc) pour imposer les dispositions de la loi de transformation de la FP, une large intersyndicale départementale organise des rassemblement aux flambeaux Mardi 19 janvier à 18h (devant les mairies des présidents des 4 EPT du département)
Sur notre territoire RDV devant la mairie de Montreuil
Plus d’infos dans le tract et attestation si couvre feu…

Tract 19 janvier et 10 février

ATTESTATION DE DEPLACEMENT DEROGATOIRE

INTERVENTIONS MUSICALES
Notre collègue Nadia (prof de percussions au conservatoire du Pré Saint Gervais) propose des animations lors des manifestations ou rassemblements, animations musicales chantées ou déclamées. Pour constituer un groupe ou faire partie des ces animations vous pouvez la contacter au 06 72 07 74 28 ou par mail diadrums@gmail.com)

PREAVIS DE GREVE FEDERAL
Afin de faciliter la mobilisation sur l’ensemble des mobilisations qui se construisent un peu partout, la CGT Services Publics a déposé
un préavis de grève pour les journées du lundi 4 janvier au dimanche 31 janvier 2021
https://www.cgtservicespublics.fr/les-luttes/actualites-des-luttes-2021/preavis-de-greves-2021/article/preavis-de-greve-de-0-h-a-24-h-pour-les-journees-du-lundi-4-janvier-2021-au

MODIFICATIONS PCA

Suites aux dernières annonces gouvernementales, les consignes sanitaires et l’organisation du travail à Est Ensemble évoluent
plus de détails dans le document suivant :

Consignes sanitaires Est Ensemble 01122020

Nous avons fait remonter certaines difficultés liées à l’application des protocoles, l’employeur nous a répondu
que les agents pouvaient les signaler à Nathan Babot, ingénieur prévention à la DRH nathan.babot@est-ensemble.fr

LOI SECURITE GLOBALE

Samedi 28 novembre, nous étions 200 000 dans les rues de Paris et 50 0 000 dans tout le pays contre la Loi de Sécurité Globale, et ce malgré l’état d’urgence et les tentatives de la Préfecture d’empêcher le départ en manifestation.
La jeunesse était présente en très grand nombre, son enthousiasme et sa détermination communicative ont empreint cette journée de manifestation d’une énergie qui a bousculé le gouvernement.
Fragilisé, il tente de manœuvrer en tentant de réécrire l’article 24, pour mieux faire passer la loi dans son entièreté. Nous le réaffirmons avec force, nous exigeons le retrait de cette loi dans sa totalité : sa logique d’ensemble est celle d’une atteinte grave aux droits démocratiques de toutes et tous.
Samedi 5 décembre le Collectif stop loi sécurité globale appelle à une nouvelle manifestation

En pièces jointes :

– Loi sur la « Sécurité Globale » une atteinte aux libertés fondamentales et une nouvelle offensive contre le monde du travail : Déclaration unitaire des syndicats du 93

Déclaration unitaire UDs 93 sur la loi Sécurité Globale

– Retrait de la loi Sécurité Globale : Marche des libertés et des justices le 5 décembre à 14h de la Porte des Lilas à la place de la République : communiqué du Collectif stop loi sécurité globale

Loi Sécurité Globale Coordination appel 5 décembre

– Attestation de déplacement dérogatoire

ATTESTATION DE DEPLACEMENT DEROGATOIRE

Rendez-vous Porte des Lilas à 14h (trajet Porte des Lilas – République)
Retrouvons-nous derrière le ballon CGT
La Fédération CGT des services publics a déposé un préavis de grève couvrant tous les jours du mois de décembre

Plan de Continuité d’Activité toujours en attente

PCA TOUJOURS EN ATTENTE…
Les annonces du gouvernement mardi 24 novembre ont a priori retardé l’envoi du fameux PCA
voici la dernière version et le compte rendu CGT de la dernière réunion Dialogue social

2020-11-18 Plan de continuité de service

Dialogue social du 23 novembre 2020

Il faudra y intégrer les nouvelles annonces :
– réouverture bibliothèques le samedi 5 décembre
– réouverture cinéma et conservatoires le 15 décembre
– activités extra scolaire pour les mineurs dans les piscines le 15 décembre (pas de réouverture au public avant le 20 janvier)
les différentes réunions autour de ce PCA ont permis de faire avancer un certain nombre de propositions et remarques de la CGT :
– mise en place d’ASA fermeture
– ASA garde d’enfant étendu
– prise en compte du nouveau décret sur les ASA santé et décisions conjointes DRH et médecine préventive

en marge de la réunion la DRH a précisé concernant nos remarques sur le PCA et plus précisément la question du présentiel
dans les équipements culturels et sportifs :
« Le plan de continuité de service prévoit bien que les encadrants sont responsables des plannings de présentiel et donc de télétravail de leurs agents »
façon élégante de renvoyer la patate chaude aux encadrants et de surtout pas se mêler de ces questions…

POUR LA DÉFENSE DE NOS LIBERTÉS MANIF SAMEDI 28 NOVEMBRE
Loi sécurité globale, déchaînement de violence à l’encontre de plusieurs centaines de migrants, expulsés manu militari de la Place de la République à Paris, tabassage de citoyens, etc…
Nous ne pouvons accepter une telle dérive autoritaire, de telles mesures de régression sociale, qui remettent en cause tous les fondements démocratiques issus de la Révolution française et qui rappellent les heures les plus sombres de l’histoire de notre pays.

La CGT Fonction publique (qui regroupe la fédération de la Santé et de l’action sociale, la fédération des Services publics et l’Union fédérale des syndicats de l’Etat) dénonce la répression d’Etat à l’encontre des travailleurs migrants et s’insurge contre toutes les atteintes aux libertés démocratiques.
La CGT Fonction publique appelle à rejoindre massivement les manifestations organisées samedi 28 novembre dans toute la France pour demander le retrait de la loi de « Sécurité globale », et exiger le respect des droits de manifester, de revendiquer, d’informer, de se déplacer.

Rassemblement à Paris : Place de la République à 14h

POUR LA DÉFENSE DE NOS LIBERTÉS MANIF 28 NOV 20

Communiqué CGT FP